La chirurgie de cytoréduction comme pierre angulaire du traitement de la carcinose péritonéale

La carcinose péritonéale est une forme de propagation intra-abdominale de cancer d’origine gastro-intestinale, gynécologique ou du péritoine. Elle est diagnostiquée par la présence de nodules tumoraux sur la surface péritonéale. Il s’agit d’un stade avancé de tumeurs primaires du péritoine comme le mésothéliome péritonéal ou le pseudomyxome péritonéal, ou secondaire dans les cas de cancer ovarien ou digestif.

Jusqu’à récemment, la carcinose péritonéale était considérée comme un stade terminal de la maladie. Cependant, le développement de nouvelles techniques chirurgicales et chimiothérapeutiques a modifié le pronostic de cette maladie, atteignant des taux de survie très satisfaisants.

Une nouvelle étude à laquelle le Dr François Quenet, de l’Institut Quénet Torrent a participé, a montré qu’entre 15% et 18% des patients atteints de carcinose péritonéale d’origine colorectale sont guéris grâce à l’association de chimiothérapie systémique et de chirurgie de résection complète des lésions présentes dans le péritoine.

La chirurgie cytoréductive est basée sur le retrait de tous les implants tumoraux visibles macroscopiquement trouvés dans l’abdomen. Il s’agit d’une chirurgie très complexe qui doit être réalisée par un chirurgien spécialisé, expert dans ce type d’intervention.

Un autre résultat important de cette étude souligne que la résection complète des lésions péritonéales est le facteur pronostique le plus important et permet des taux de survie étonnamment élevés.

De plus, l’étude a montré l’importance pour les patient atteint de carcinose péritonéale d’origine colorectale d’être référé vers un centre spécialisé avec des chirurgiens experts et spécialisés, qui sauront effectuer une résection complète et par conséquent, offrir au patient de bien meilleurs taux de survie que ceux obtenus par la chimiothérapie comme unique traitement ou dans un centre anticancéreux non spécialisé.

En conclusion, les données de l’étude suggèrent que la chirurgie de cytoréduction en elle-même devrait être la pierre angulaire des stratégies thérapeutiques à visée curative pour les métastases péritonéales d’origine colorectale, bien qu’il soit également indiqué que dans certaines occasions l’indication de CHIP (HIPEC en anglais) doit être individualisée pour les patients atteints de carcinose péritonéale d’origine colorectale .

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces techniques chirurgicales ou sur le traitement de la carcinose péritonéale, n’hésitez pas à contacter notre équipe de spécialistes.

 

Références:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *