Le succès de la chirurgie du cancer comme pilier de la survie des patients

Cirujanos oncológicos

Le cancer est une maladie très courante et la deuxième cause de décès en Espagne, après les maladies cardiovasculaires. Ces dernières années, la survie s’est constamment améliorée, faisant de grands progrès grâce aux nouvelles thérapies médicamenteuses et à l’hyper spécialisation dans le traitement chirurgical de nombreux types de cancer.

Pour lutter contre le cancer, nous avons trois outils principaux: la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie, auxquels se rajoutent les nouveaux traitements anti-angiogéniques, anticorps monoclonaux et l’immunothérapie.

Cependant, le succès de la chirurgie reste le principal facteur de survie dans la plupart des tumeurs. Actuellement, 70% des cancers sont guéris par chirurgie du cancer et dans plus de la moitié des 30% restants, la chirurgie représente une partie très importante du traitement global.

La chirurgie oncologique est devenue un acte extrêmement complexe, où la chimiothérapie ou même la radiothérapie peuvent être combinées dans un seul acte (durant la chirurgie) afin d’obtenir un meilleur bénéfice pour les patients. Il est très important de souligner que le succès de la chirurgie dépend du fait qu’elle soit ou non réalisée par des chirurgiens experts en oncologie. De nombreuses études ont montré que lorsque la chirurgie est effectuée par un chirurgien spécialisé dans le cancer, la survie double. Pour cette raison, certains pays du nord de l’Europe ont adopté une politique de centralisation, c’est-à-dire que chaque équipe de chirurgiens se concentre sur un seul type de cancer. Grâce à cette technique, la survie a augmenté jusqu’à 20%.

Un bon exemple est le traitement de la carcinose péritonéale d’origine colorectale, où la mesure de survie est de 20 mois lorsque la chirurgie est effectuée par des mains non expertes, et de 40 mois lorsqu’elle est effectuée par des chirurgiens spécialisés. Dans le cancer de l’ovaire, une chirurgie de qualité complète, sans laisser de maladie résiduelle, offre une survie de plus de 8 ans, tandis que la survie moyenne d’une chirurgie incomplète est de 2 ans et demi. Cette tendance se répète dans d’autres types de cancers, comme les sarcomes, dans lesquels des réseaux d’experts ont été créés pour le diagnostic et le traitement de ceux-ci.

Par conséquent, même s’il ne fait aucun doute que les progrès dans les traitements médicaux tels que l’immunothérapie ou les thérapies ciblées sont très importants, le succès de la chirurgie du cancer continue d’être le pilier fondamental de la survie des patients. C’est pourquoi il est très important que les patients soient traités chirurgicalement par des équipes d’experts accrédités et puissent ainsi profiter pleinement des nouveaux médicaments.

À l’Institut Quénet Torrent, nous exerçons, avec un haut niveau de spécialisation et d’excellence, toutes les techniques chirurgicales existantes qui sont indiquées pour l’approche chirurgicale de tout type de tumeur: gynécologique, appendiculaire, hépatique, pancréatique ou péritonéale. Notre objectif est d’offrir les meilleures garanties d’une intervention chirurgicale de haute complexité technique avec l’utilisation des technologies les plus avancées. Notre équipe de chirurgiens travaille en collaboration avec d’autres spécialistes – anesthésiologistes, pathologistes, radiologues, oncologues – et une équipe d’infirmiers formés spécialement à ce type d’interventions. Les techniques chirurgicales atteignent leur efficacité maximale grâce à la combinaison de traitements adaptés aux besoins de chaque personne et de son environnement.

Si vous avez besoin de plus d’informations, n’hésitez pas à poser vos questions ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *